Communiqués de presse

La députée PS Julie Fernandez Fernandez a dénoncé lundi à l'occasion du débat parlementaire sur la déclaration de politique générale l'annonce par le gouvernement de la suppression de la mise en pension d'office à 56 ans pour les militaires à partir du 1er janvier 2018 alors que l'âge de départ à la retraite sera progressivement repoussé à 63 ans à l'horizon 2030.

"Le premier ministre nous annonce ce weekend, entre la poire et le fromage, que la mise en pension d'office à 56 ans pour les militaires sera supprimée à partir du 1er janvier 2018. Cela signifie concrètement, pour certains militaires, qu'ils devront travailler 7 ans de plus ! E t cela, sans la moindre concertation ni prise en compte de la spécificité de leur fonction ! Quelle marque de respect, quel magnifique remerciement pour les militaires que ce gouvernement a mis à toutes les sauces depuis les attentats", a-t-elle fustigé dans un communiqué.

Pour le groupe PS, cette décision du gouvernement MR/N-VA fait honteusement table rase de la pénibilité du travail de nos soldats. Il réalise aussi un bien mauvais calcul budgétaire: garder les militaires en activité plus longtemps gonflera non seulement l'enveloppe des salaires, accentuera les maladies professionnelles, mais compromettra également fortement l'engagement de jeunes recrues qui devaient en principe remplacer le départ des plus âgés.

Le groupe PS a demandé que la commission Défense reçoive au plus vite les syndicats pour qu'ils puissent enfin donner leur point de vue sur cette décision qui leur a été imposée sans aucune concertation.

Les débats se poursuivaient lundi soir à la Chambre. Entre-temps, les députés ont reçu le draft budgétaire envoyé à la Commission européenne. Celui-ci confirme un solde de financement de -2,96 % du PIB en 2016. Quant au solde structurel, il s'élèverait à -2,4 % du PIB.
BRUXELLES 18/10 00:13 (BELGA)

Les derniers communiqués de presse