Chambre

Intervention en séance plénière de Julie Fernandez Fernandez concernant la fusillade intervenue à la place St Lambert à Liège le 13 décembre 2011 :

Monsieur le Président,
Monsieur le Premier ministre,
Cher(ères) collègues,

C’est en tant que représentante du peuple d’abord, au nom du groupe PS et en tant que Liégeoise que je tenais à m’exprimer aujourd’hui devant cette assemblée…

A ce titre, je souhaiterai tout d’abord adresser nos condoléances et surtout notre solidarité aux familles des victimes décédées, marquer notre soutien aux blessées et à leurs familles mais également à tous ceux qui étaient présents lors de ce drame.

Ensuite, je voudrais rendre un hommage à tous les services de secours présents pour leur engagement et la qualité de leur travail, saluer l'ensemble des services médicaux qui se sont organisés très vite, les hôpitaux qui se sont mobilisés, les services sociaux et services d'accompagnement psychologiques coordonnés par la ville.

Mais je souhaiterai aussi saluer le courage de ces centaines d'anonymes chauffeurs de bus, commerçants, passants qui en portant secours aux blessés et en aidant de nombreuses personnes présentes et désappointées….ont fait souffler sur Liège ce mardi, le vent de la Solidarité.

Il n’y a pas de mots pour exprimer ce que l’on peut ressentir devant un tel drame …

Pourquoi ?? Comment un drame aussi horrible peut-il surgir dans une démocratie telle que la nôtre ? C’est totalement incompréhensible !!!!

Que peut-on faire ?

Ne pas tomber dans le piège des réactions haineuses, racistes, ni dans les préjugés et les stéréotypes. Cela n’a jamais servi à rien si ce n’est à attiser la haine et les extrémismes de tout bord!!!!

Pas de jugement hâtif, non plus…

Pas de désir de vengeance, juste le besoin de comprendre ce qui s’est passé pour mieux prévenir, pour trouver des mesures adéquates afin d’essayer qu’un tel drame ne puisse plus se reproduire…

Toutefois, nous devons garder en tête que malheureusement le risque zéro n’existe pas.

Ce genre d’évènements est totalement imprévisible.

Quelles que soient les mesures que nous pourrions prendre, nous ne sommes et ne serons jamais à l’abri d’un acte isolé, de la folie humaine…

Tout ce que nous pouvons et devons faire, c’est en limiter les risques et les conséquences…

D’aucuns dans cette assemblée ne manqueront de proposer un durcissement des règles concernant la libération conditionnelle, les peines incompressibles, l’expulsion des criminels d’origines étrangères et j’en passe…

Dans ce piège -là non plus nous ne devons pas – et nous ne pouvons pas – tomber.

Il n'est pas pire inspiration pour changer une loi, en promulguer une nouvelle ou en abroger une autre que l'émoi et l’empressement.

Car une loi doit correspondre à une réalité large, encadrer des comportements avérés, elle doit rectifier ou encadrer des déviances systémiques…. Et elle ne peut être entrevue que sur base de faits avérés, lorsque leur véracité a été démontrée.

Il faut, je le répète, analyser les évènements pour mieux les prévenir.

Ce n’est pas avec des déclarations démagogiques et populistes, ni à coup de slogans, que cela sera possible mais avec des solutions concrètes, ciblées et intelligentes. Et elles existent !!!!

Cela m’amène, Monsieur le Premier ministre, à vous poser différentes questions sur votre sentiment concernant la gestion de ce drame humain mais également sur les mesures que le Gouvernement souhaite prendre à la lumière de cet événement.

Vous êtes venus à Liège, hier et avant hier, je tiens à vous en remercier et je sais que tous les Liégeoises et les Liégeois ont apprécié vote présence à leurs côtés.

Ces visites, vous donnent une appréciation objective et réaliste des événements qui se sont déroulés et de la manière dont les autorités les ont gérés.

Pouvez-vous nous expliquer ce qui s’est réellement passé ce mardi sur la Place St Lambert à Liège ?

Comment jugez-vous, dans l’ensemble, l’intervention des services de secours, police, pompiers, ambulanciers, personnel médical dans le cadre du plan d’urgence mis en place ?

La coordination entre les différents services de secours a-t-elle bien fonctionnée ?

L’information a-t-elle bien circulée ?

• Une assistance psychologique est bien évidemment prévue pour les victimes, leur famille ainsi que pour toutes les personnes présentes sur le lieu du drame. A ce propos, une aide spécifique est-elle prévue pour l’ensemble des membres des services de secours qui ont été confrontés à cette effroyable situation ?

• Voyez-vous éventuellement des mesures à prendre pour encore optimaliser les mesures prises en cas de tragédie telle que celle que Liège a vécue?

J’aimerais maintenant m’attarder sur le problème majeur qui apparait véritablement en toile de fond de ce drame : la question de la lutte contre le trafic d’armes lourdes, d’armes de guerre.

Il ne faut pas se tromper de débat, il n’est nullement question de parler de la politique de la détention légale des armes mais bien du commerce internationale et illégal d’armes de guerre qui a pris son essor avec la chute du communisme et la guerre en ex-Yougoslavie.

A ce sujet, Monsieur le Premier ministre :

• Ne pensez-vous pas qu’il serait opportun que la lutte contre le trafic d’armes lourdes fasse partie des 10 priorités du futur plan national de sécurité qui est justement en train d’être élaboré ? Dans ce cadre, le fait d’avoir plus de transversalité entre nos différents services de sécurité et de mener un politique d’aggravation de la peine en cas de détention d’armes de guerre ne seraient-ils pas une bonne piste de réflexion ?

• Au niveau de la dimension internationale de ce trafic, ne pensez-vous pas, et je sais que la Belgique lors de la présidence belge de l’UE a déjà insisté sur ce point, intensifier nos efforts afin d’optimaliser la coordination européenne dans la lutte contre le trafic d'armes lourdes ?

Je vous remercie pour vos réponses.
Julie Fernandez Fernandez

L'explosion d'un F-16 belge

07 novembre 2018

L'exposition temporaire du MRA

19 septembre 2018

Le War Heritage Institute

18 juillet 2018

Le remplacement des F-16

28 fevrier 2018

Retour vers le soudan

22 decembre 2017

Le plan Grand Froid

29 novembre 2017

Qu'en est-il des F-16

18 octobre 2017

#catalanReferendum

05 octobre 2017

Pension des militaires

30 mars 2017

L’avenir du SEDEE

16 novembre 2016

La prime de bilinguisme

13 juillet 2016

Les lieux de Mémoire

21 mars 2016

Le recours de l’ATCC

27 janvier 2016

Le statut du militaire

10 decembre 2015

La situation au Burundi

09 decembre 2015

Le sauvetage en mer

15 septembre 2015

Air Control Traffic Center

09 septembre 2015

01 juin 2015

Budget du SGRS

11 fevrier 2015

15 octobre 2014