Chambre

Monsieur le Ministre,

En janvier, nous avons discuté de la situation de plusieurs psychologues et assistants sociaux travaillant dans les services psychosociaux des prisons.

En effet, leur contrat prenait fin le 31 décembre et sept travailleurs risquaient de ne pas être remplacés ou prolongés.

Vous avez prolongé finalement ces contrats jusqu’au 31 mars, c’est la raison pour laquelle nous revenons vers vous. Vous nous aviez répondu que le Comité de Direction du SPF Justice allait demander à l’Inspection des Finances d’approuver une prolongation. Vous aviez précisé faire tout votre possible pour que le contrat du psychologue de la prison de Huy soit prolongé à long terme.

Cependant, nous avons appris que les contrats avaient été reprolongés de manière déterminée jusqu’au 30 juin.

J’aimerais dès lors, Monsieur le Ministre, vous reposer les questions suivantes :

- Comptez-vous prolonger à plus long terme le contrat du psychologue de Huy ? Un contrat de type durée indéterminée ne serait-il pas le plus adéquat et plus sécurisant pour ces travailleurs ? Ne pensez-vous pas que cela permette un meilleur travail avec les détenus et un meilleur accompagnement de ceux-ci sur du long terme ?

- Quelles sont vos ambitions concernant les contrats d’assistants sociaux et de psychologues au sein des autres services psychosociaux des prisons belges ? Votre budget est-il prévu désormais pour maintenir ces contrats à long terme au sein des prisons ?

Je vous remercie pour vos réponses.

Julie FERNANDEZ FERNANDEZ
Députée fédérale
Commission Justice, le 16 juin 2015.

Question écrite rédigée à l'attention de Monsieur le Ministre de la Justice concernant l'importance de la présence de psychologues dans les prisons.


Réponse du ministre :

L’administration a introduit un dossier auprès de l’Inspection des Finances pour prolonger au maximum tous les contrats à durée déterminée des membres du personnel des établissements pénitentiaires et/ou convertir ces contrats en contrats à durée indéterminée. Ce dossier global comprend naturellement aussi le contrat du psychologue de Huy. Jeudi, le 11 juin, on a obtenu son accord pour ces prolongations. Les concernés en étaient informés encore avant le week-end.

J’estime en effet que cela contribue à un meilleur accompagnement des détenus sur le long terme. Je trouve important que les membres du personnel qui travaillent dans mon département depuis un certain temps déjà avec des contrats précaires se voient offrir des sécurités maximales et que l’expertise accumulée soit préservée.

Je suis naturellement tenu de réaliser les économies imposées en matière de personnel, mais un budget suffisant est prévu ; je ne serais donc pas dans l’obligation de me séparer de membres du personnel, et on pourra procéder à des prolongations de contrats. L’exercice de rationalisation qui est toujours en cours devrait permettre de réaliser les économies demandées.

L'explosion d'un F-16 belge

07 novembre 2018

L'exposition temporaire du MRA

19 septembre 2018

Le War Heritage Institute

18 juillet 2018

Le remplacement des F-16

28 fevrier 2018

Retour vers le soudan

22 decembre 2017

Le plan Grand Froid

29 novembre 2017

Qu'en est-il des F-16

18 octobre 2017

#catalanReferendum

05 octobre 2017

Pension des militaires

30 mars 2017

L’avenir du SEDEE

16 novembre 2016

La prime de bilinguisme

13 juillet 2016

Les lieux de Mémoire

21 mars 2016

Le recours de l’ATCC

27 janvier 2016

Le statut du militaire

10 decembre 2015

La situation au Burundi

09 decembre 2015

Le sauvetage en mer

15 septembre 2015

Air Control Traffic Center

09 septembre 2015

01 juin 2015

Budget du SGRS

11 fevrier 2015

15 octobre 2014