Chambre

Monsieur le Prédisent,

Monsieur le Secrétaire d'État,

Chers collègues,

En 2015, les flux migratoires en Belgique ont concernés également des femmes et des enfants.

Il s'agit d'une population fragile et vulnérable face au combat à mener pour demander l’asile à la Belgique.

Souvent, ces femmes sont exposées à toute une série de dangers : menaces physiques, racket, exploitation sexuelle, viol.

Une étude des Femmes Prévoyantes Socialistes dresse un constat accablant concernant les conditions de santé dans lesquelles ces femmes arrivent et les réponses médicales inadéquates parfois apportées à celles-ci.

Par ailleurs, ce statut de femme pourrait en l’occurrence être un motif d’octroi de l’asile en Belgique en cas de persécution. Malheureusement, les situations terribles vécues par certaines femmes, lors de conflits armés, sont parfois difficiles à partager, bien plus- avec des personnes inconnues, qui ne parlent pas votre langue et qui parfois ne disposent pas des bagages professionnels spécifiques en matière de psychologie.

Monsieur le Secrétaire d'État, pourriez-vous donner quelques statistiques sur les demandes d’asile déposées par des femmes seules ou avec enfants ?

Des motifs sexuels sont-ils pris en considération dans les demandes d’asile ?

Pourriez-vous nous éclairer sur les procédures médicales prises en charge dans les lieux d’accueil et plus particulièrement l’accompagnement destiné aux femmes, comme des visites gynécologiques par exemple ?

Pourriez-vous m’informer si des lieux d’accueil et d’écoute, coordonnés par des travailleurs sociaux et suffisamment formés, existent dans les structures d’accueil afin de soutenir et d’encourager ces femmes à exprimer leurs souffrances ?

Je vous remercie pour vos réponses.

Julie FERNANDEZ FERNANDEZ
Députée fédérale
Commission Intérieur de la Chambre, le 19 juillet 2016.

Question au Secrétaire d'État à l'Asile et la Migration relatif à la situation vécue par les femmes réfugiées.

Réplique :

Je note qu'il n'y a pas de statistique des demandes introduites par des femmes seules ou avec enfant(s) au CGRA. Ce serait intéressant d'en avoir puisque nous travaillons dans la plupart des institutions sur base de données de genre.

Pour l'avenir, il serait également judicieux car ce public est particulier.

J'entends bien ce que vous me dites au sujet des grossesses éventuelles mais les problèmes gynécologiques ne se résument pas à la grossesse ; il y a bien d'autres difficultés dans ce domaine. Il faudrait sans doute porter une attention particulière sur celles-ci.

Enfin, je vous ai entendu parler de groupes de paroles notamment. Ne pensez-vous pas qu'il serait opportun que les plannings familiaux soient également invités à y participer dans la mesure où ils seront confrontés, demain, à des jeunes filles et à leurs questions en termes de sexualité ? Des informations devront leur être données afin d'assurer leur bien-être. Cela s'inscrit dans la dynamique d'intégration dans laquelle j'ai cru comprendre que vous souhaitiez vous inscrire.


Retrouvez l'intégralité de l'échange sur www.lachambre.be

L'explosion d'un F-16 belge

07 novembre 2018

L'exposition temporaire du MRA

19 septembre 2018

Le War Heritage Institute

18 juillet 2018

Le remplacement des F-16

28 fevrier 2018

Retour vers le soudan

22 decembre 2017

Le plan Grand Froid

29 novembre 2017

Qu'en est-il des F-16

18 octobre 2017

#catalanReferendum

05 octobre 2017

Pension des militaires

30 mars 2017

L’avenir du SEDEE

16 novembre 2016

La prime de bilinguisme

13 juillet 2016

Les lieux de Mémoire

21 mars 2016

Le recours de l’ATCC

27 janvier 2016

Le statut du militaire

10 decembre 2015

La situation au Burundi

09 decembre 2015

Le sauvetage en mer

15 septembre 2015

Air Control Traffic Center

09 septembre 2015

01 juin 2015

Budget du SGRS

11 fevrier 2015

15 octobre 2014