Chambre

Monsieur le Ministre,

Dans l'Avenir du 5 juin, nous pouvions lire que le processus de recrutement des 24 spécialistes en cybersécurité pour le SGRS avait débuté. Le rôle de ces nouvelles recrues sera de combattre les menaces du cyberespace en surveillant et sécurisant les réseaux informatiques de la Défense ainsi qu'en analysant les logiciels malveillants.

En effet, la Défense est une cible de choix puisque 20.000 ordinateurs et systèmes d'alarme y sont interconnectés, et même un choix dangereux si l'on sait que des avions ou navires sont connectés à un système d'arme.

Cependant il semblerait que le CSOC (Cyber Security Operations Centre) ne sera pas pleinement opérationnel avant trois ans en raison du temps qu'il faut pour former les experts, principalement à l'étranger, car les universités belge ne seraient pas assez « compétentes » en la matière.

J'aimerais dès lors, Monsieur le Ministre, vous poser les questions suivantes :

- Pour quand est prévue la fin du processus de recrutement ?

- Sous quel statut seront recrutées ces nouvelles recrues ? Où seront-elles basées ?

- Où ces recrues seront-elles formées et est-il vrai qu'il n'y aurait pas l'expertise nécessaire en Belgique à cette fin ?

- Ce recrutement se fait-il en collaboration avec la Sureté de l'Etat ?

Je vous remercie pour vos réponses.

Julie FERNANDEZ FERNANDEZ
Députée fédérale
Commission Défense, le 15 juillet 2015.

Question posée à Monsieur le Ministre de la Défense nationale sur le recrutement de 24 spécialistes en cybersécurité.

Réponse de Monsieur le Ministre de la Défense nationale :

Madame Fernandez Fernandez, comme mentionné sur le site du Selor, la possibilité de postuler était ouverte jusqu'au 19 juin. Les premières épreuves se dérouleront le 13 juillet ou le 6 août, selon la disponibilité des candidats.
Ces épreuves seront suivies par des entretiens dans le courant du mois de septembre. Le processus de recrutement s'achèvera donc en octobre 2015, lorsque des candidats seront informés qu'ils sont retenus.
Les cyberspécialistes seront recrutés en qualité d'attaché sécurité TIC ou d'attaché cyber risk prevention niveau A 2 ou bien en qualité de cyber risk prevention specialists ou de spécialistes sécurité TIC niveau B.
Le lieu d'affectation principal est Evere. Les recrues seront formées par des institutions ou des organismes qui peuvent fournir l'expertise spécifique au niveau fixé par la Défense.

Actuellement, l'expertise nécessaire n'est pas disponible en Belgique. Ce recrutement ne se fait pas en collaboration avec la Sûreté de l'État car il s'agit d'un recrutement pour une cellule propre à la Défense. Des 24 spécialistes, 8 sont prévus pour travailler dans un domaine spécifique et selon les besoins du CCB, le Centre pour la cybersécurité belge.

Réponse de Madame Julie Fernandez Fernandez:

Je remercie le ministre pour sa réponse complète.

L'explosion d'un F-16 belge

07 novembre 2018

L'exposition temporaire du MRA

19 septembre 2018

Le War Heritage Institute

18 juillet 2018

Le remplacement des F-16

28 fevrier 2018

Retour vers le soudan

22 decembre 2017

Le plan Grand Froid

29 novembre 2017

Qu'en est-il des F-16

18 octobre 2017

#catalanReferendum

05 octobre 2017

Pension des militaires

30 mars 2017

L’avenir du SEDEE

16 novembre 2016

La prime de bilinguisme

13 juillet 2016

Les lieux de Mémoire

21 mars 2016

Le recours de l’ATCC

27 janvier 2016

Le statut du militaire

10 decembre 2015

La situation au Burundi

09 decembre 2015

Le sauvetage en mer

15 septembre 2015

Air Control Traffic Center

09 septembre 2015

01 juin 2015

Budget du SGRS

11 fevrier 2015

15 octobre 2014