Chambre

Question de Mme Julie Fernandez Fernandez à Maggie De Block, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, et de l'Asile et de la Migration, sur « le scandale des visas humanitaires »

Madame la ministre, il n'est nul besoin de revenir ici sur le détail de ce qui est désormais connu comme le Visagate, scandale sur lequel cette commission mène de nombreuses auditions. Nous aurons d'ailleurs encore l'occasion de vous entendre plus longuement dans le cadre de celles-ci. Toutefois, il importe de vous demander, dès aujourd'hui, quels sont les éléments dont vous avez hérité dans ce dossier lors de votre reprise des compétences. Quelles sont les mesures immédiates que vous avez prises en matière de visas humanitaires à votre arrivée? 

  • Vous avez déclaré ne plus vouloir travailler avec d'autres intermédiaires que des organisations reconnues. Qu'en est-il aujourd'hui? Quelles sont ces organisations?

  • Quelles mesures avez-vous prises au niveau de l'administration dans ce dossier?

  • Avez-vous décidé d'associer plus étroitement que votre prédécesseur les instances compétentes en matière de vulnérabilité que sont le CGRA ou l'Office des Étrangers?

  • Avez-vous déjà eu recours à votre pouvoir discrétionnaire depuis votre entrée en fonction?


Réplique

Je remercie la ministre pour sa réponse.

Très brièvement, je pense que l'enquête administrative nous apportera les éléments factuels qui nous manquent. Les chiffres annoncés par la ministre viennent remettre du flou et ajouter des questions à celles que nous avions déjà et pour lesquelles nous attendons toujours des réponses.

Ce dossier a été traité avec laxisme. La vraie question est de savoir s'il était volontaire de la part du secrétaire d'État et de son cabinet? Là résidera la responsabilité politique. Tous comme mes collègues, je pense qu'il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Ce système doit être préservé; sans doute un peu balisé mais je sais que Mme la ministre a déjà occupé ce poste et il n'a jamais été question de dysfonctionnements semblables avant elle.

Le problème ici n'est pas le système mais comment ce système a été utilisé pour opérer des sélections dans la désespérance humaine en confiant cela à des organisations criminelles qui ont fait de l'argent dessus. Toute l'indignité de ce dossier se trouve là. Je serai, comme mes collègues, intéressée d'entendre les résultats de l'enquête.



Retrouvez l’intégralité des échanges sur www.lachambre.be

La Chambre des Représentants,
Commission de l'Intérieur, des Affaires générales et
de la Fonction publique


Bruxelles, mercredi 20 février 2019.

Les visas humanitaires

20 mars 2019

La situation des ILA

20 fevrier 2019

L'explosion d'un F-16 belge

07 novembre 2018

L'exposition temporaire du MRA

19 septembre 2018

Le War Heritage Institute

18 juillet 2018

Le remplacement des F-16

28 fevrier 2018

Retour vers le soudan

22 decembre 2017

Le plan Grand Froid

29 novembre 2017

Qu'en est-il des F-16

18 octobre 2017

#catalanReferendum

05 octobre 2017

Pension des militaires

30 mars 2017

L’avenir du SEDEE

16 novembre 2016

La prime de bilinguisme

13 juillet 2016

Les lieux de Mémoire

21 mars 2016

Le recours de l’ATCC

27 janvier 2016

Le statut du militaire

10 decembre 2015

La situation au Burundi

09 decembre 2015

Le sauvetage en mer

15 septembre 2015

Air Control Traffic Center

09 septembre 2015

01 juin 2015

Budget du SGRS

11 fevrier 2015

15 octobre 2014