Communiqués de presse

Interpellation de la Ministre Eliane Tillieux par la Député Julie Fernandez Fernandez ce mardi 4 mai

Les Centres de planning familial sont-ils victimes de leur succès ? 

Par leur travail au jour le jour, les centres de planning sont de véritables figures de proue dans les domaines de la santé, de la prévention et des suivis psycho-médico-sociaux.

Le Gouvernement wallon l’a bien compris puisque, dès 2007, il a dégagé des moyens financiers permettant aux Centres situés sur son territoire, d'une part, de dispenser gratuitement la pilule du lendemain et, d’autre part, de donner gratuitement la première plaquette de pilules contraceptives (génériques). Cette avancée  reste à ce jour transitoire. 

Après trois ans, la Région a-t-elle évalué la pertinence de cette mesure? Est-il prévu de la rendre structurelle afin que les Centres puissent durablement assurer l’accessibilité des moyens de contraception à tous ?

Au-delà de cette problématique, la Député Julie Fernandez Fernandez interpellera Eliane Tillieux sur l’organisation du travail dans les centres. En effet, les Centres fournissent un travail de qualité, reconnu de tous les intervenants sociaux mais aussi, et surtout, du public-cible, ce qui a entraîné une augmentation sensible de la charge de travail. Cette augmentation ne va pas sans poser de véritables problèmes. 

En effet, si le mode de subsidiation tient compte de l’évolution de la masse de travail réalisée, il néglige l’augmentation d’exigences internes notamment administratives, que doivent s’imposer les Centres afin de professionnaliser leur travail.

Nous nous trouvons donc devant un paradoxe qui fait que plus les centres réalisent un travail de qualité, plus ils sont reconnus et accueillent des usagers et plus les contraintes administratives et de gestions les obligent à sacrifier une partie d’horaire d’un de leurs travailleurs de terrain pour remplir ces tâches. 

Ceci n’est pas sans poser aux Centres des problèmes qui, selon eux, pourraient trouver une solution par un changement dans le cadre de leur institution en y incluant une prise en compte du travail de coordination et une prise en compte de la spécificité du travail administratif.

Concrètement,  l’ensemble du secteur des centres de planning familial a des demandes précises pour résoudre leurs difficultés :

  • une valorisation du travail administratif afin d’engager le personnel nécessaire à ce travail sans nuire aux missions premières. Cette valorisation permettrait, de surcroît, de pouvoir engager des travailleurs aux compétences spécifiques dans le domaine sans cesse plus ardu de la gestion des asbl;
  • étendre le cadre des Centres de planning pour permettre l’engagement d’un(e)coordinateur(trice) d’équipe afin que, comme pour le travailleur administratif, les centres ne doivent plus puiser dans les travailleurs de terrain.

Quelles sont les mesures prévues par le Gouvernement wallon pour faire face à cette situation ? Comment continuer à assurer la qualité du travail des plannings familiaux ? Autant de questions auxquelles la Député Julie Fernandez Fernandez tentera d’obtenir des réponses lors de la commission de ce mardi 4 mai.

+ d’infos : 

Secrétariat de la Députée Julie Fernandez Fernandez

0486/58 99 27

Les derniers communiqués de presse