Chambre

Madame la présidente, madame la ministre, les campagnes de sensibilisation au don d’organes se multiplient et je m\'en réjouis. À Liège, une campagne a été menée, il y a quelques mois, par le CHU, en collaboration avec la Ville et la Province. Hier encore, une campagne de sensibilisation a été organisée dans cette ville.

Nous savons que les citoyens sont confrontés à des difficultés pour s\\\'inscrire comme donneurs. Il y a le manque d\'informations contré cependant par les campagnes de sensibilisation, mais ils doivent se soumettre à cette démarche administrative qui peut être lourde pour la tranche active de la population vu la difficulté d\'accès dans certaines administrations après les heures de bureau.

D\'autre part, de plus en plus de communes disposent maintenant de guichets électroniques pour la commande de documents. J\'ai pu lire, dans différentes notes de politique générale, de nombreuses interventions en faveur d\'une modernisation des procédures de démarches administratives en ligne par le biais d’une authentification sécurisée.

Bien que certains arguments pointent le rôle d’identification et d’authentification par l’agent assermenté et la sensibilité des données médicales, j\'ai tendance à penser qu’une authentification en ligne par carte d’identité (qui permet de vérifier l’identité d’une personne) et par login serait suffisante pour manifester sa volonté comme donneur d\'organes quand il est envisagé par le gouvernement de pouvoir commander une carte d\'identité en ligne. Par ailleurs, aujourd\'hui, en matière de santé, il est déjà possible d\'effectuer toute une série de démarches en ligne via une authentification sécurisée. Madame la ministre, quelle est votre position sur le sujet?

J\'ai ainsi interpellé en commission il y a quelques jours, le ministre de l\'Intérieur qui m\'a renvoyé vers vous. Seriez-vous disposée à inviter toutes les communes à permettre aux citoyens d’effectuer leur inscription comme donneur d\'organes via les guichets électroniques, ce qui correspond à une demande forte des différentes associations qui sensibilisent à cette problématique? Pourriez-vous envisager une modification de la législation dans ce sens?

Réponse de la Ministre :
...
Au 6 février 2017, 247 748 personnes se sont enregistrées comme donneur. 190 995 personnes ont fait enregistrer une opposition. Le nombre de personnes qui se font enregistrer comme donneurs ne cesse donc d\'augmenter. C\'est une bonne nouvelle. On note également des efforts entrepris par Beldonor, entre autres, via des campagnes de sensibilisation mais aussi, des initiatives dans le chef des communes, des initiatives locales. À cet égard, on peut se réjouir qu\'il y ait une sensibilisation à destination du public.
Comme c\'est le cas pour toutes les actions de sensibilisation, il faut toujours les répéter. Par ailleurs, quand les médias font état du fait qu\'on a sauvé une vie grâce à une greffe, nombreux sont ceux qui se disent qu\'ils doivent se faire enregistrer.


Réplique de Julie Fernandez Fernandez :
Madame la ministre, je comprends bien la difficulté sauf que je n\'arrive pas à comprendre pourquoi il n\'y a pas de volonté pour cet enregistrement en ligne. Vous avez donné vous- même l\\\'exemple de votre mari. Peut-être que s\\\'il pouvait le faire de chez lui, il l\'aurait déjà fait. C\'est bien la preuve que, même chez des personnes sensibilisées..., il y a une paresse que je peux tout à fait comprendre, pour effectuer la démarche.
Quand on voit aujourd\'hui le manque qu\'il y a et les listes d\\\'attente pour les donneurs d\\\'organes, je pense que cela vaudrait la peine d\\\'avoir un geste courageux et une dynamique pour permettre le recours à ces nouvelles technologies parce qu\'au pire, que pourrait-on risquer?
On pourrait risquer de prélever le cœur sur quelqu\'un qui, à un moment donné, aurait peut-être été forcé devant son ordinateur à se déclarer comme donneur d\'organes. Si je pèse le pour et le contre, je me dis qu\\\'il y a peut-être quelque chose à faire en la matière. J\'espère que notre discussion aura fait mûrir votre réflexion à ce sujet.

Retrouvez le texte intégral sur www.lachambre.be
Commission de la Santé publique, le 15 février 2017.

L'explosion d'un F-16 belge

07 novembre 2018

L'exposition temporaire du MRA

19 septembre 2018

Le War Heritage Institute

18 juillet 2018

Le remplacement des F-16

28 fevrier 2018

Retour vers le soudan

22 decembre 2017

Le plan Grand Froid

29 novembre 2017

Qu'en est-il des F-16

18 octobre 2017

#catalanReferendum

05 octobre 2017

Pension des militaires

30 mars 2017

L’avenir du SEDEE

16 novembre 2016

La prime de bilinguisme

13 juillet 2016

Les lieux de Mémoire

21 mars 2016

Le recours de l’ATCC

27 janvier 2016

Le statut du militaire

10 decembre 2015

La situation au Burundi

09 decembre 2015

Le sauvetage en mer

15 septembre 2015

Air Control Traffic Center

09 septembre 2015

01 juin 2015

Budget du SGRS

11 fevrier 2015

15 octobre 2014