Chambre

Monsieur le président, Monsieur le ministre, un peuple qui oublie son passé est condamné à le revivre.
Pour le PS, le travail de mémoire est une mission essentielle du travail de la Défense nationale, et plus largement, de l'État fédéral.
Sous l'ancienne législature, lors d'un débat sur la Première Guerre mondiale, la N-VA a déclaré que le devoir de mémoire était uniquement une compétence touristique. Aujourd'hui, ce parti, une fois aux manettes, applique pleinement son programme.
Conscient de cette position scandaleuse, mon parti, bien avant cette majorité, avait pris l'initiative de rédiger des orientations stratégiques 2015- 2030, pour la Défense. Parmi nos cinq priorités, nous retrouvions cette mémoire. C'est pourquoi, le 10 novembre 2015, avec mes collègues, j'ai déposé cette résolution relative aux missions de la Défense nationale en matière de travail de mémoire et de développement de la citoyenneté. Nous avons d'ailleurs été rejoints par des collègues du cdH et du sp.a, que je remercie. La Défense se doit d'être un acteur citoyen, surtout vis-à-vis des plus jeunes. Le souvenir, la mémoire, est une richesse qui doit guider nos actions citoyennes et politiques. C'est pourquoi, dans ces textes, nous demandions, entre autres, que le travail de mémoire soit une priorité de la future vision stratégique, d'entretenir et de moderniser le Musée royal de l'Armée. Dois-je rappeler que le MRA est considérée comme l'un des trois musées d'Histoire militaire les plus prestigieux d'Europe. Nous demandions d'utiliser pleinement le personnel scientifique et humain, déjà présent dans ces institutions de la Défense, plutôt que de recourir au secteur privé. Nous demandions aussi d'assurer une réforme de l'Institut des Vétérans, réfléchie mais surtout concertée. Ces demandes, pourtant simples mais essentielles au travail de mémoire, ont été rejetées par un coup de balai de la majorité, lors de la commission du 20 mai dernier, et je comprends maintenant pourquoi. En juin dernier, le ministre Vandeput sortait enfin sa vision stratégique. Le travail de mémoire n'y est mentionné que sur une toute petite page sur 144 pages. Nous le regretterions presque puisque, dans ces maigres paragraphes, nous n'y parlons que de rationalisation et d'assainissement.
Mes chers collègues, lisez-y privatisation et régionalisation. Il est vrai que nous ne pouvons pas reprocher au ministre de ne pas tenir ses promesses, puisque le 20 juillet dernier, le gouvernement a décidé de créer un nouvel organisme d'intérêt public de catégorie B, qui fusionne le Musée royal de l'Armée avec d'autres entités, et qui n'a que pour autre objectif, que de privatiser le Musée, sa gestion, voire, à terme, ses collections. Je cite d'ailleurs le ministre Vandeput quand il affirme le 31 mai 2016 que dans des perspectives d'EPP, la rénovation et l'exploitation du MRA seront demandées à un partenaire privé. Par ailleurs, lors de notre dernière commission, le ministre a clairement indiqué que certaines collections, pourtant propriétés de l'État fédéral, seraient confiées à des sites qui appartiennent à des tiers. L'Institut des Vétérans, quant à lui, a tout simplement disparu suite à cette fusion. Bref, il n'y aura bientôt plus aucun ancrage fédéral de la mémoire des Belges.
Ensuite, un organigramme annonçant la décentralisation de certaines collections phares du site du Cinquantenaire, comme les avions et les chars, a fuité dans la presse. Mon collègue Calomne s'est lui-même inquiété, de manière très émouvante, lors de la commission du 5 octobre 2016, du transfert de certaines pièces de la section Air et Espace du MRA vers Coxyde. Donc, non content d'une privatisation, on peut craindre une régionalisation au profit, une fois encore, du Nord du pays et surtout au détriment de la capitale fédérale. Le ministre a beau s'en défendre, il nous a affirmé à plusieurs reprises que le travail de mémoire relevait soit du tourisme soit de l'éducation, c'est-à-dire deux matières qui ne relèvent plus de l'État fédéral. Enfin, comme pour le relèvement de l'âge de la pension des militaires, il semble qu'ici aussi, le ministre fasse peu de cas de la consultation du personnel avant d'implanter sa réforme du MRA et de l'Institut des Vétérans.
Là aussi, j'en veux pour preuve la discussion que nous avons eue le 31 mai 2016 au sujet des parastataux. En conclusion, face à ces coups de boutoir dans notre mémoire collective et nationale, je vous demande, chers collègues, de renvoyer ce texte en commission et d'y travailler. Si, comme nous, vous estimez que les missions essentielles du travail de mémoire sont menacées et que vous craignez que le pôle historique de la Défense ne subisse prochainement les mêmes attaques que celles qui ont dépecé BELSPO, vous ne pouvez que soutenir ce texte. La mémoire des Belges n'appartient à personne.
Je me tourne vers vous, chers membres du MR. J'espère que vous avez pu enfin réveiller votre groupe pour sauvegarder cette mémoire nationale et le Musée royal de l'Armée qui en est la facette la plus visible. Il est bien de poser des questions pour exposer vos inquiétudes en long et en large; il serait bien mieux, et avant qu'il ne soit trop tard, d'agir en ce sens au sein du parti du premier ministre. La Défense doit continuer, en bonne intelligence avec les entités fédérées, à assurer la transmission de la mémoire aux générations futures et ainsi maintenir le lien indispensable qui lie l'armée à la Nation au profit de la paix, un lien mis à mal aujourd'hui par la vision stratégique du ministre et de la N-VA.

Retrouvez le texte intégral sur www.lachambre.be

Séance plénière du 20 octobre 2016, Bruxelles, Parlement fédéral.

L'explosion d'un F-16 belge

07 novembre 2018

L'exposition temporaire du MRA

19 septembre 2018

Le War Heritage Institute

18 juillet 2018

Le remplacement des F-16

28 fevrier 2018

Retour vers le soudan

22 decembre 2017

Le plan Grand Froid

29 novembre 2017

Qu'en est-il des F-16

18 octobre 2017

#catalanReferendum

05 octobre 2017

Pension des militaires

30 mars 2017

L’avenir du SEDEE

16 novembre 2016

La prime de bilinguisme

13 juillet 2016

Les lieux de Mémoire

21 mars 2016

Le recours de l’ATCC

27 janvier 2016

Le statut du militaire

10 decembre 2015

La situation au Burundi

09 decembre 2015

Le sauvetage en mer

15 septembre 2015

Air Control Traffic Center

09 septembre 2015

01 juin 2015

Budget du SGRS

11 fevrier 2015

15 octobre 2014