Communiqués de presse

« Le don d’organes, c’est maintenant qu’il faut y penser »

Pendant les années que Julie Fernandez Fernandez a passé à la tête de l’Echevinat de l’Etat Civil, elle a fait de la promotion du don d’organes une de ses priorités. A l’heure actuelle, le pourcentage du nombre de donneurs à Liège est supérieur à la moyenne nationale.


Nous n’avons jamais été aussi nombreux en Belgique, l’espérance de vie n’a jamais été aussi élevée et les personnes âgées sont de plus en plus nombreuses. Même si nous devons nous réjouir de ces données, le vieillissement de la population induit une autre réalité : de plus en plus de personnes attendent une greffe. Il existe chez nous une pénurie d’organes, ce qui est évidemment un frein à la transplantation.

La loi de 1986 encadre les prélèvements et transplantations d’organes. Elle est basée sur le principe de « Qui ne dit mot consent ». C’est à l’Echevinat de l’Etat Civil de recueillir les volontés des citoyens en la matière et de prendre acte de la décision d’une personne de donner ou non ses organes après la mort.

Le Projet de Ville 2012-2022 de la Ville de Liège ambitionne que 10% des liégeois soient donneurs d’organes. Pour cela, les citoyens peuvent se rendre dans leur mairie de quartier mais aussi télécharger la déclaration en ligne sur le e-guichet mis à leur disposition.

L’Echevinat de l’Etat Civil, alors sous la coupe de Julie Fernandez Fernandez, s’est associé avec le CHR de Liège et Infi-secours pour assurer la promotion du don d’organes dans tous les centre Labo-Cita présents sur le territoire de la Ville de Liège.

Les derniers communiqués de presse

Salon Jobs Etudiants 2019

16 fevrier 2019