En direct du Conseil Communal

Réponse à l'interpellation des Conseillers communaux GilleS FORET et Louis MARAITE relative à la rénovation du monument Albert 1er au cimetière de Robermont.

Messieurs les Conseillers communaux,

Votre interpellation rejoint celle de Madame Elisabeth FRAIPONT en décembre 2016 sur la même problématique.

Inauguré, comme vous le signalez très bien en 1924, ce monument commémoratif de la guerre 14-18 souffre, comme tous les monuments, et nous-même aussi d'ailleurs, de l’usure du temps.

En 1996, il a du être partiellement démonté, afin d’éviter tout accident.

Cela explique l'absence de l'ancienne tour qui dominait l'ensemble.

En ce qui concerne sa rénovation, vous faites mention dans votre interpellation d’une expertise de la Région wallonne. Je pense qu'il convient de rétablir une certaine vérité. C'est en fait le Collège communal qui, en 2011, a demandé une étude de stabilité et de rénovation pour un montant de 30.000 €.

Le bureau d’architecture désigné, en l’occurrence le bureau Hautecler, a estimé le montant des travaux nécessaires à 742.150 € TVAC.

Vu le contexte budgétaire, le Collège communal n’a pas jugé opportun d’assumer pareille dépense.

Nous avons donc, à l'époque, contacté la Région wallonne. Celle-ci adoptait la même position, déclarant que, contrairement au site, le monument n’était pas classé.

Dès mon arrivée en fonction en tant qu’Echevin des Affaires citoyennes, j’ai tenté de dégager des solutions permettant la rénovation proposée par le bureau d’Architectes. Un courrier a été adressé en ce sens au Ministre de la Défense Nationale, Peter DECREM.

Ce dernier a contacté le Colonel CRUCIFIX. Commandant militaire de la Province de Liège. Une réunion sur le site a été organisée avec les officiers du Génie d’Amay.

Malheureusement, le travail à accomplir était trop important et le Génie d'Amay ne disposait ni du matériel ni des fonds nécessaires.

A l’occasion des commémorations du centenaire de la Guerre 14-18, les services techniques du Département ont procédé au sablage complet du monument. Pour des raisons de sécurité, les pierres de taille répertoriées qui se trouvaient au pied de celui-ci ont été retirées et mises à l'abri.

J’en profite pour féliciter et remercier les services pour leur travail et l’effort consenti.

Le monument a pu être présenté sous un aspect plus agréable. Le Président de Serbie, venu en visite officielle au carré militaire a d'ailleurs tenu à nous féliciter pour l'entretien de celui-ci, y compris le monument.

Il n'a pas été le seul. La presse a également relevé l’amélioration notoire de l’aspect du site.

Selon nos services techniques, la rénovation des murs adjacents est impossible compte tenu du fait qu'il s'agit d'un ensemble. Le corps central sur lequel sont fixées les pierres est instable et vétuste. Il devrait être complètement déshabillé pour être remplacé et pouvoir ainsi re-fixer les pierres qui composent le monument.

Pour compléter votre information, permettez-moi de vous signaler qu'une demande de classement Unesco est actuellement en cours.

Enfin, pour répondre à votre dernière question, il n’y a malheureusement pas de poste prévu au budget 2018 pour les rénovations à venir. Le budget prévu pour le fonctionnement des 22 cimetières est de 666.000 EUROS, soit moins que la somme nécessaire à la rénovation du monument.


Julie Fernandez Fernandez,
Echevin.


Le Conseil Communal de la Ville de Liège,
Liège, mercredi 18 décembre 2017.

Les dernières actualités au conseil communal

Ice bucket Challenge

22 aout 2014

La Mediacité

23 novembre 2009