En direct du Conseil Communal

Du 20 au 30 mars 2013, la Direction générale de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et de l’Environnement (DGARNE) du Service public de Wallonie en collaboration avec la Région Bruxelles-Capitale a mis sur pied une initiative «intitulée « Semaine sans pesticides 2013 ».

Dans le cadre de la transcription de la directive européenne 2009/128/CE, le département de l’Environnement et de l’Eau de Wallonie organise une enquête sur le Programme wallon de réduction des pesticides durant la période du 11 février au 27 mars 2013.

En Wallonie, l’emploi des herbicides est interdit sur la voie publique, les accotements et talus, exception faite des espaces pavés recouverts de gravier, les allées de cimetières et les espaces situés à moins d’un mètre d’une voie de chemin de fer (arrêté de j’exécutif régional wallon du 27 janvier 1984, modifié le 24 avril 1986).

Le programme wallon de réduction des pesticides comprend 37 mesures de compétence régionale et 8 mesures communes à l’ensemble de la Belgique avec pour objectifs principaux :
- parvenir à une utilisation de pesticides compatibles avec le développement durable, en réduisant leurs risques et leurs effets sur la santé humaine et sur l’environnement
- encourager le recours à la lutte intégrée contre les ennemis des cultures et à des méthodes de substitution, tels que les moyens non chimiques alternatifs aux pesticides

Parmi les mesures importantes figure l’interdiction d’application de produits phytopharmaceutiques sur les terrains revêtus non cultivables (voiries, trottoirs, pavés, gravier,…) dès le 1er septembre 2013.

En ce qui concerne les cimetières, à l’heure actuelle, nous ne disposons d’aucune information concrète quant à une éventuelle mise en application d’une interdiction de l’emploi des pesticides à partir de 2014.

Cette éventuelle mesure devrait s’accompagner d’une période transitoire permettant aux pouvoirs publics de développer un plan de désherbage tenant compte de cette nouvelle donne et entraînera une modification radicale du traitement des mauvaises herbes : désherbage à la main, vapeur ou gaz…

Cela sous-entend de nouveaux moyens tant humains que financiers.

Une démarche vers les autorités régionales wallonnes devra être entreprise afin de tenter d’obtenir une dérogation concernant l’entretien des allées des cimetières.

A titre exemplatif, lorsque la Ville de Liège engageait des étudiants jobistes durant les vacances scolaires de juillet-août 2007, ces derniers, au nombre de 6, étaient affectés à cette tâche.


Réponse à Monsieur le Conseiller communal, Jean-Pierre Goffin,
Conseil communal 29 avril 2013

Les dernières actualités au conseil communal

Ice bucket Challenge

22 aout 2014

La Mediacité

23 novembre 2009