Chambre

Question d’actualité de Madame Julie Fernandez Fernandez, Députée fédérale, à Monsieur Steven Vandeput, Ministre de la Défense nationale, relative au remplacement des F-16

Monsieur le Ministre,

Nous avons mené hier plus de 12 heures d’auditions du lanceur d’alerte évidemment – que je remercie encore – et des acteurs militaires et industriels qui étaient et sont au cœur même du dossier de remplacement des F-16.

Avec mes collègues socialistes nous tirons une conclusion claire de ces auditions : le gouvernement n’a, à aucun moment, cherché à réellement tenir compte d’une possible prolongation de nos actuels avions de chasse.

Face à ce remplacement qui revient à demander 2.300 € à chaque contribuable belge et pour lequel vous ne débourserez pas 1 €, cette absence de curiosité est incompréhensible.

Face à la grande muette, vous avez donc agi avec des œillères pour ne pas, à aucun moment, envisager des solutions plus soutenables pour nos finances publiques face à un tel remplacement. Dois-je vous rappeler que nous sommes en pleine disette budgétaire !

Et maintenant j’apprends, malgré ces nouveaux éléments sur la place publique et malgré que nos auditions soient loin d’être terminées que vous annoncez ce matin que « la procédure […] va se poursuivre » … comme si de rien n’était.

À votre manque de curiosité coupable, vous pouvez donc ajouter votre manque de respect par rapport à nos travaux et plus grave aux deniers publics.

J’aimerais dès lors, Monsieur le Ministre, vous poser les questions suivantes :

  • Depuis la révélation de ces informations, avez-vous demandé à la Défense de chiffrer cette option dite « B » de prolongation des F-16 sur base des nouvelles informations ?

  • Comment justifiez-vous la poursuite de la procédure comme si de rien n’était ? Comme expliquez-vous que le Ministre Reynders indique, lui, ce matin que le gouvernement va avant tout vérifier si l'on continue la procédure actuelle ou si on doit se lancer dans une autre procédure ? Quelle est donc la position du gouvernement sur cette procédure actuelle et surtout une « autre » procédure ? Quand le choix sera-t-il posé ?


Je vous remercie pour vos réponses.



Réplique

Monsieur le Ministre,

Vous faites donc un choix délibérer : celui de ne rien vouloir voir et entendre. L’absence de remise en cause de la procédure actuelle, de son coût, est incompréhensible face aux doutes très raisonnables posés par nos auditions en cours.

Le gouvernement Michel impose des économies insoutenables aux citoyens. Mais il fonce tête baissée pour acheter dans l’urgence des avions de combat pour une facture totale de 15 milliards d’euros.

Une urgence et un choix que l’on sait aujourd’hui non justifiés étant donné que nos F-16 pourraient potentiellement avoir de nombreuses années de service supplémentaires et que des solutions moins chères pour le budget de l’Etat - et à fiabilité égale - étaient sur la table.

Pour mon Groupe, le gouvernement Michel n’a plus le choix : une suspension d’urgence la procédure de remplacement des F-16 s’impose et sa mise à plat.





Retrouvez l’intégralité des échanges sur www.lachambre.be

La Chambre des Représentants,
Séance plénière

Bruxelles, jeudi 19 avril 2018.

L'explosion d'un F-16 belge

07 novembre 2018

L'exposition temporaire du MRA

19 septembre 2018

Le War Heritage Institute

18 juillet 2018

Le remplacement des F-16

28 fevrier 2018

Retour vers le soudan

22 decembre 2017

Le plan Grand Froid

29 novembre 2017

Qu'en est-il des F-16

18 octobre 2017

#catalanReferendum

05 octobre 2017

Pension des militaires

30 mars 2017

L’avenir du SEDEE

16 novembre 2016

La prime de bilinguisme

13 juillet 2016

Les lieux de Mémoire

21 mars 2016

Le recours de l’ATCC

27 janvier 2016

Le statut du militaire

10 decembre 2015

La situation au Burundi

09 decembre 2015

Le sauvetage en mer

15 septembre 2015

Air Control Traffic Center

09 septembre 2015

01 juin 2015

Budget du SGRS

11 fevrier 2015

15 octobre 2014