Chambre

Madame la Ministre,

Il y a quelques jours, le Washington Post et le quotidien Britanique The Guardian ont la fait la lumière successivement sur deux programmes secrets de l'Agence nationale de sécurité (NSA)

L'un concerne la récolte depuis 2006 des données téléphoniques aux Etats-Unis par l'opérateur Verizon, et vraisemblablement d'autres opérateurs.

L'autre programme, appelé PRISM, vise à intercepter les communications d'internautes étrangers, se situant hors Etats-Unis, sur neuf grands réseaux sociaux comme Facebook.

Plus largement, nous avons appris dans ce cadre que la NSA et le FBI ont semble-t-il accès aux données des utilisateurs de Microsoft, Google, Facebook ou encore Yahoo!...

Selon l'auteur de ces fuites "la NSA a construit une infrastructure qui lui permet d'intercepter presque tout. Avec cette capacité, la vaste majorité des communications humaines sont automatiquement intégrées sans ciblage"

Face à ces scandales très inquiétants- que mon Groupe condamne fermement- en matière de violation de la vie privée en provenance des USA, j'aimerai, Madame la Ministre, vous poser les questions suivantes:

-Il s'agit ici d'opérations menées par des services de renseignements "amis". Les services de renseignements "amis". Les services de renseignements belges ont-ils été informés ou associés d'une quelconque manière à cette opération?
-De telles opérations relèveraient en Belgique de méthodes particulières d'investigations et nécessiteraient donc l'intervention d'un juge. Comment selon vous les utilisateurs belges de ces plateformes peuvent-ils faire valoir le respect de leurs droits garantis par notre législation?
-Plus largement, nous sommes en pleine négociation du mandat d'un méga accord de libre-échange entre l'UE et les USA. Qu'en est-il de la protection des données informatiques et des garanties de respect de la vie privée au sein de celui-ci alors qu'avant même que les négociations soient ouvertes de tels scandales éclatent et de telles violations de la vie privée soient possibles?


Et d'ajouter dans ma réplique à la Ministre que malgré ses réponses, je n'en restais pas moins inquiète.

Inquiète d'évoluer dans un monde où l'Europe semble incapable de protéger ses données, pire incapable de protéger ses institutions (les déforçant de facto dans les négociations diplomatico-économiques),incapable de protéger la vie privée de ses citoyens aux motifs de thèses de libre-échange ou de lutter contre une éventuelle "menace.


Julie Fernandez Fernandez
Députée.
Commission de la Justice, Juillet 2013

L'explosion d'un F-16 belge

07 novembre 2018

L'exposition temporaire du MRA

19 septembre 2018

Le War Heritage Institute

18 juillet 2018

Le remplacement des F-16

28 fevrier 2018

Retour vers le soudan

22 decembre 2017

Le plan Grand Froid

29 novembre 2017

Qu'en est-il des F-16

18 octobre 2017

#catalanReferendum

05 octobre 2017

Pension des militaires

30 mars 2017

L’avenir du SEDEE

16 novembre 2016

La prime de bilinguisme

13 juillet 2016

Les lieux de Mémoire

21 mars 2016

Le recours de l’ATCC

27 janvier 2016

Le statut du militaire

10 decembre 2015

La situation au Burundi

09 decembre 2015

Le sauvetage en mer

15 septembre 2015

Air Control Traffic Center

09 septembre 2015

01 juin 2015

Budget du SGRS

11 fevrier 2015

15 octobre 2014