Chambre

Suite de la 1ère Partie :

Monsieur le Ministre,

Vous indiquez vouloir favoriser le recrutement interne mais comment puisque l’externalisation va rendre au civilo-privé toute une série de tâche ???

- Dans le chapitre « politique de personnel » vous indiquez qu’il faut tout faire pour ne pas mettre en péril les objectifs qui seront fixés par le plan stratégique. Certes. Mais comment faire avec un si faible nombre de nouvelles recrues ? En ne recourant qu’au statut BDL, limité dans le temps, qu’en sera-t-il pour assurer la relève à moyen et long terme dans les structures dirigeantes ?

- Vous annoncez un comité d’avancement – enfin ! – en 2016, selon quel calendrier ? Qu’en est-il pour l’avenir ?

- Vous indiquez qu’à l’horizon 2017, 28.135 militaires composeront votre département. Ce nombre pourrait-il augmenter ou diminuer ? Quel est votre souhait en la matière dans la rédaction de votre plan stratégique ?

- Les diminutions d’effectifs doivent permettre de mettre l’accent sur l’entraînement selon vous. Pouvez-vous garantir que l’ensemble du budget ainsi « économisé » est réinvesti à 100% à cette fin ? Vous indiquez que suite aux diminutions de budget, ces entraînements ont été « ajustés » en 2015, exactement qu’est-ce qui a été ajusté et quelles conséquences en 2016?

- Vous parlez d’une augmentation de 13% par rapport à 2015 de l’entrainement. Comment expliquer une telle augmentation ? Cet entrainement n’est-il pas rendu plus difficile par le déploiement intensif (et justifié) actuel ?

- Vous insistez dans votre NPG – à raison – sur l’importance de la diversité au sein de l’armée. Quelles initiatives nouvelles comptez-vous prendre en la matière ?

- Pouvez-vous nous en dire plus sur le projet de télétravail ?

Plusieurs lignes budgétaires sont consacrées à l’achat de matériel informatique. Ces achats s’inscrivent-ils dans le cadre d’une meilleure protection de votre département contre la cybercriminalité ?

- Un tout petit paragraphe est consacré à l’équilibre linguistique. On ne voit plus de références faites aux recommandations globales du Groupe de travail, vous annoncez cependant une augmentation pécuniaire. Combien de personnes sont concernées ? Outre cette décision, comptez-vous prendre d’autres initiatives en la matière ?

Que pensez-vous d’un rapprochement avec le Selor ? Quelles initiativescomptez-vous prendre pour favoriser le bilinguisme dans votre département hormis ce statut pécuniaire ? Où en est-on dans cette répartition ?

J’aimerais maintenant aborder avec vous deux grands absents de cette Note de Politique Générale : le travail de mémoire et l’ouverture vis-à-vis de la société civile et des plus jeunes le désirant dans ce cadre.

- Comment expliquez-vous les diminutions budgétaires au sein de votre

département qui touchent la recherche scientifique ou le MRA ? Quelle

influence en termes de recherches et de personnel ? Ces diminutions budgétaires n’affectent-elles pas le travail de mémoire au sein de l’armée ? Où en êtes-vous dans la rédaction du masterplan du MRA ?

- Je viens de déposer avec mon Groupe une proposition de résolution qui demande notamment de faire du « travail de mémoire » et du développement de la citoyenneté des priorités à part entière de la Défense nationale dans le cadre de la rédaction du plan stratégique.

Ce texte sera également l’occasion de se pencher sur l’avenir de l’IV-ING et du MRA qui est le grand absent, Monsieur le Ministre de votre note de politique générale et pour lesquels mon collègue Daniel Senesael est déjà intervenu lors du débat sur votre NPG « Victimes de guerre».

Plus d’un an après votre prise de fonction, quelle est donc aujourd’hui votre vision sur l’importance de la dimension « Mémoire » au sein de votre département notamment via le MRA et ses antennes régionales ou l’IV-INIG ?

- Quelles initiatives comptez-vous prendre vis-à-vis de la société civile et des plus jeunes pour « ouvrir » la grande muette voire susciter de nouvelles vocations ? Déjà lors du débat sur le budget 2015, j’avais pu constater que vous diminuiez drastiquement les frais relatifs aux portes ouvertes et autres manifestations vis-à-vis du public… Cela n’est-il pas contreproductif quand la Défense doit rajeunir ses cadres ? Comptez-vous continuer de prêter à des prix démocratiques du matériel notamment aux camps de jeunesse ? Dans ce cadre d’ouverture à la jeunesse, j’aimerais également que vous m’expliquiez votre vision de l’avenir de l’Ecole Royale Militaire (et le statut des étudiants ainsi diplômés) tant au niveau belge que vis-à-vis de stagiaires étrangers notamment issus de nos pays partenaires de la Coopération au développement ? Pour nous l’ERM joue un rôle central qu’il faut à tout prix préserver.

Je vous remercie pour vos réponses.

Julie Fernandez Fernandez
Députée fédérale
Commission Défense, le 1er décembre 2015.

Question orale posée à Monsieur le Ministre de la Défense nationale relative au budget Défense.

L'explosion d'un F-16 belge

07 novembre 2018

L'exposition temporaire du MRA

19 septembre 2018

Le War Heritage Institute

18 juillet 2018

Le remplacement des F-16

28 fevrier 2018

Retour vers le soudan

22 decembre 2017

Le plan Grand Froid

29 novembre 2017

Qu'en est-il des F-16

18 octobre 2017

#catalanReferendum

05 octobre 2017

Pension des militaires

30 mars 2017

L’avenir du SEDEE

16 novembre 2016

La prime de bilinguisme

13 juillet 2016

Les lieux de Mémoire

21 mars 2016

Le recours de l’ATCC

27 janvier 2016

Le statut du militaire

10 decembre 2015

La situation au Burundi

09 decembre 2015

Le sauvetage en mer

15 septembre 2015

Air Control Traffic Center

09 septembre 2015

01 juin 2015

Budget du SGRS

11 fevrier 2015

15 octobre 2014