Chambre

Madame la Ministre,


Au cours de l’année qui s’est écoulée, il me revient que des personnes placées en cellule de dégrisement après avoir été arrêtée en état d’ivresse sur la voie publique sont malheureusement décédées au cours de cette détention administrative.



Il s’agit bien sûr d’évènements dramatiques, tant pour les victimes et leurs familles que pour les policiers, pour lesquels ces décès sont des expériences traumatisantes. Ils sont heureusement assez rares.



Ils pourraient pourtant être évités, par exemple en rendant obligatoire un examen médical lors de chaque arrestation de ce genre.



Madame la Ministre :

· Pouvez-vous me communiquer le nombre de cas relevés au cours de l’année écoulée ?

· Pouvez-vous nous rappeler les circonstances dans lesquelles la police peut avoir recours à un médecin dans le cadre d’une arrestation pour ivresse sur la voie publique ?

· Pensez-vous que l’arrêté-loi qui encadre aujourd’hui ce volet des activités de la police est encore adapté ?





Je vousremercie pour vos réponses.


Julie FERNANDEZ FERNANDEZ

Question de Mme Julie FERNANDEZ FERNANDEZ à Madame la Vice-Première Ministre,Ministre de l’Intérieur et de l’Égalité des Chances, Joëlle Milquet sur la répression de l’ivresse sur la voie publique.

L'explosion d'un F-16 belge

07 novembre 2018

L'exposition temporaire du MRA

19 septembre 2018

Le War Heritage Institute

18 juillet 2018

Le remplacement des F-16

28 fevrier 2018

Retour vers le soudan

22 decembre 2017

Le plan Grand Froid

29 novembre 2017

Qu'en est-il des F-16

18 octobre 2017

#catalanReferendum

05 octobre 2017

Pension des militaires

30 mars 2017

L’avenir du SEDEE

16 novembre 2016

La prime de bilinguisme

13 juillet 2016

Les lieux de Mémoire

21 mars 2016

Le recours de l’ATCC

27 janvier 2016

Le statut du militaire

10 decembre 2015

La situation au Burundi

09 decembre 2015

Le sauvetage en mer

15 septembre 2015

Air Control Traffic Center

09 septembre 2015

01 juin 2015

Budget du SGRS

11 fevrier 2015

15 octobre 2014